Frankfurt 2015 : écran total

Frankfurt 2015 : écran total

Salon de Frankfurt - IAA 2015

En parallèle des avancées sur la voiture dite "propre", et en plein Dieselgate pour VW (hum !), la concurrence acharnée entre constructeurs porte sur la connectivité : voiture autonome connectée à son environnement, connectivité à bord et enfin IHM, ou Interface Homme Machine.

Les écrans à bord pilotent les informations de navigation, d'entertainment, téléphone, et de plus en plus les  commandes de climatisation. Moins de commandes physiques (boutons, mollettes, push) pour des façades et des consoles épurées.

Focus sur les IHM des nouveautés de l'IAA et les écrans présents à bord.

Problématiques des constructeurs :

- Comment intégrer dans l'habitable des écrans toujours plus grands ? 

- Comment positionner ces écrans pour qu'ils soient lisibles ? Attention en effet à ne pas éloigner le regard de la route.


 Choix 1 : l'écran intégré dans la planche de bord

Renault Talisman / Mégane - écran tactile intégré à la planche de bord

Signe particulier : ces 2 modèles partagent le même module de commande au centre de la planche de bord. La "petite" Mégane bénéficie donc de la technologie de la "grande" Talisman.

Renault a un discours orienté "fonctionnalité" : choix de l'écran vertical, comme un grand smartphone, tactile, moins de boutons sur planche mais les fonctions jugées capitales en un geste restent commandées en physique.

Renault-Megane_2016_800x600_wallpaper_1aRenault Mégane 

En termes d'intégration, on voit que la planche fait place à cette tablette verticale, aux bord  larges. Elle s'impose face au thème de designsensuel et chaleureux mis en avant par la Marque et elle impose un volume de planche haut et massif.

Comment garder la magie d'un thème de style en intégrant des dalles grandissantes ?

Tesla en est l'exemple extrême, recentrant toutes ses fonctionnalités sur son immense écran, coeur de son habitacle. Et symbole de son positionnement high-tech. La planche tourne alors autour de ce rectangle rigide.

Tesla-Model_S_2013_800x600_wallpaper_1fTesla S 

Mercedes sur son offre S-Class choisit aussi d'intégrer l'ensemble des dalles sous une casquette, dans le volume de planche de bord. Attention, grandes surfaces !

Mercedes-Benz-S-Class_2014_800x600_wallpaper_7bMercedes S-Class 

Les écrans courbés, souples, seront-ils la solution pour "dé-rectangliser" les habitacles ?

En attendant, certains jouent la carte de l'intégration de l'écran dans une zone dessinée pour se confondre avec lui :

Alfa_Romeo-Giulia_2016_800x600_wallpaper_12

Alfa Romeo Giulia : concilier écran intégré et courbes de style. Mais la taille de l'écran est forcément limitée...pour la durée de vie du modèle

Enfin,  Peugeot 308, qui fait le choix de mettre en scène son écran tactile, sans bords en sur-épaisseur, et de faire disparaître des commandes rotatives et boutons. Mais quitte à se demander quoi faire de l'espace ainsi libéré en bas de façade.

Peugeot-308_2014_800x600_wallpaper_3b


Choix 2 : l'écran escamotable

Garder une planche de bord épurée et taille slim, et faire émerger un écran grâce à un escamotage "magique".

Cette fonction dite d'accueil séduit certains clients, ils l'apprécient et le verbalisent dans nos tests clinic. Certains expriment aussi des craintes en termes de fiabilité dans le temps...

Audi est adepte de cette formule. Et soigne les mouvements de l'écran, rapides et silencieux, pour préserver la magie. L'écran est fin, valorisant avec ses matériaux soignés. 

Audi-S4_2017_800x600_wallpaper_0f

Audi A4 - nouveauté IAA 2015

Fonction magique, finesse de l'écran mise en avant. Mais en termes d'intégration, l'écran est déconnecté du thème de style. Il est "posé dessus".


Choix 3 : l'écran fixe sur planche de bord

Pour jouer la carte de la fonctionnalité et préserver une planche svelte, certains constructeurs comme BMW et Mercedes privilégient l'écran posé en sur-volume sur la planche de bord. L'argument client ? L'écran est allumé et utilisé dans 100% du temps de conduite, à quoi bon le faire bouger ?

Mercedes-Benz-C-Class_Coupe_2017_800x600_wallpaper_20

Mercedes C-Class Coupé

Mercedes-Benz-GLC_2016_800x600_wallpaper_59

Mercedes GLC

Ces nouveaux modèles s'inscrivent dans la lignée des A et B en termes d'implantation de l'écran. La taille grandit, le principe reste le même.

Ce choix est celui d'une facilité de lecture. Point. 

En termes d'intégration, les clients interrogés s'avéraient critiques  : "posé sur la planche" "on dirait de l'accessoirie". Et les doigts de toucher cet écran que beaucoup croient tactile. 

BMW : non intégré mais mis en scène ?

Le choix est ici d'incruster l'écran dans la planche de bord, et que les lignes de style le contournent, le mettent en scène. L'intégration est donc variable selon les modèles. 

BMW-6-Series_Coupe_2015_800x600_wallpaper_3b

BMW 6-Series : l'écran est dans le volume de planche, sans l'alourdir par une casquette

BMW-3-Series_2016_800x600_wallpaper_71

BMW 3-Series : le thème de style dessine des courbes autour de l'écran. Il est posé, mais son emplacement semble prévu

BMW-X6_M_2016_800x600_wallpaper_85BMW X6 M : jeu de courbes en haut de planche pour une zone dédiée à l'écran

BMW-750Li_xDrive_2016_800x600_wallpaper_50BMW 7-Series : nouveauté IAA 2015. Ici l'écran fixe est semble implanté comme un qui serait rétractable. Et amènera la question de la part des clients.

Choix 5 : plus d'écran central !

Audi ose sur son coupé TT présenté à Paris l'année dernière de se passer d'écran. Le parti-pris ? L'écran central est un héritage des "années monospaces", qui prônaient le partage des informations. D'où une centralisation des écrans, des combinés parfois.

Le coupé, c'est l'antithèse du monospace. Voiture d'égoïste, de pilote, qui mérite donc de centraliser le savoir. 

Audi-TT_Coupe_2015_800x600_wallpaper_3dAudi TT : le combiné transcendé

Une dalle intégrale se mue en écran géant de navigation. Et aucun n'écran n'apparaît sur la planche de bord !


Conclusion : comment concilier fonctionnalité, intégration et modernité ?

Le client automobile est un utilisateur d'objets connectés. Un consommateur d'écrans : toujours plus grands, toujours plus fins, aux bords invisibles, à la définition croissante. 

sonytvSony - TV aux bords invisibles

samsungSamsung S6 edge- bords incurvés

Comment l'automobile peut donc faire rêver, et s'adapter à l'innovation effrénée avec ses cycles de développement si longs (3 à 4 ans) ?

Et quelles évolutions figurent parmi les concept-cars de l'IAA 2015 ?

Mercedes-Benz-IAA_Concept_2015_800x600_wallpaper_0f

Mercedes IAA : l'architecture des S-Class est reprise. Pas de révolution.

Peugeot-Fractal_Concept_2015_800x600_wallpaper_15Peugeot Fractal : combiné écran unique, platine de pilotage tactile sur console type smartphone - quid de la facilité de manipulation en roulant ?

Porsche-Mission_E_Concept_2015_800x600_wallpaper_06

Porsche Mission E : architecture traditionnelle des Porsche, notamment 911. Combiné-dalle intégral, bandeau écran sur le bandeau de planche de bord. Et console  tactile via solution type Smartphone (quid de sa lisibilité ?). et aucun bouton !

L'enjeu est donc posé : concilier le dessin tout en galbes et en courbes d'un habitacle et l'intégration d'un outil de pilotage qui doit être dans le champs de vision, facile et agréable à lire, et privilégiant la sécurité à l'usage car il est amené à piloter l'essentiel des fonctions de confort à bord...bon, vivement la voiture autonome qu'on tourne le dos à la route !

Plus sérieusement, quelles solutions voyez-vous pour résoudre cette équation ?

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire